RDV téléphonique gratuit Devis sur mesure

Circuit et Voyage combiné Vietnam Cambodge

Redécouverte d'Angkor

La “découverte" d’Angkor par Français dans les années 1860 connut un retentissement mondial. Il ne s’agissait pas vraiment d’une découverte : lorsque l’explorateur français Henri Mouhot arriva pour la première fois devant Angkor Vat au cours d’une expédition organisée par la Royal Géographie Society, le temple abritait un monastère prospère, entretenu par des moines et des esclaves. Par ailleurs, des voyageurs portugais avaient visité Angkor au XVIe siècle et l’avaient nommée la Cité fortifiée. En 1614, Diego do Couto rédigea une description précise d’Angkor, qui ne fut éditée qu’en 1958. Un pèlerin japonais du XVIIe siècle dessina un plan détaillé d’Angkor Vat, mais indiqua par erreur qu’il l’avait vu en Inde.

Il fallut attendre la publication en 1868, à titre posthume, de l’ouvrage d’Henri Mouhot, Voyage dans les royaumes de Siam, du Cambodge et de Laos, avec ses descriptions minutieuses et de superbes esquisses, pour qu’un public plus large découvre l’existence d’Angkor. Bien que Mouhot n’ait jamais revendiqué la primeur de la connaissance du site, on lui décerna, dans les années 1870, le premier explorateur de la cité perdue Arntxxlie. Le missionnaire français mjHspni Twufïïevmix avait pourtant Angkor dix ans avant Mouhot et publié le récit de ses propres recherches, mais sans éveiller un grand intérêt Peu après Mouhot d’autres aventuriers et explorateurs commencèrent à arriver. Le photographe écossais John Thomson prit les premières photos des temples en 1866 et fut le premier Européen à émettre l’idée qu’ils étaient des représentations symboliques du mythique mont Meru. L’architecte français Lucien Fbumereau se rendit à Angkor en 1887. Il traça des plans et des coupes transversales précises qui demeurèrent inégalées jusque dans les années 1960.

À partir de l’époque de Mouhot, Angkor devint l’objet d’expéditions financées par la France. En 1901, l’École française d’Extrême-Orient (EFEO ; www.efeo.fr) entama une longue coopération avec Angkor par une première expédition au Bayon. En 1907, Angkor fut restituée au Cambodge après plus d’un siècle aux mains des Thaïlandais et l’EFEO prit la responsabilité de dégager et de restaurer l’ensemble du site. Cette même année, les premiers touristes étrangers (jusqu’à 200 en trois mois) découvrirent la capitale de l’Empire khmer. Angkor, “sauvée” de la jungle, occupa désormais une place de choix dans le monde moderne.

Envoyer à vos amis Imprimer
 
Mettre à jour : 28-11-2017

Vidéo des appréciations

Aide en ligne

Yahoo Support
Skype Support
Hotline : +84 912 264 631
--------------------------------------

Pourquoi Nous ?

1.    Agence locale - sans intermédiaire

2.    Voyage authentique

3.    Disponible 24/7

4.    Réponse prompte

5.    Engagements qualité

6.    Sérénité et garanties

7.    Flexible et personnalisé

Témoignages

Découvrez les témoignages de nos voyageurs. Ils reviennent de voyage et vous font part de leurs avis et de leurs impressions.

Nouvelles

3 destinations d'exception à découvrir lors d'un séjour en Chine
Visiter la fameuse Cité Interdite lors d'un voyage en Chine Les pays de l'Asie sont célèbres ...
Bokatar – âme du Cambodge
Le Bokator, parfois appelé le Labokatao est un art martial à mains nues. En cambodgien, « bok ...
Paradis de mer Sihanoukville - "Maldives" du Cambodge
  Avec plus de 20 km de côtes, Sihanoukville possède de nombreuses plages adaptées aux ...